Voyager sans la turista

By Xavier Van Caneghem le 28/07/2014 in Asie, Enfants, Europe, Grossesse, Santé, Vacances
0
38

Tout voyageur peut être exposé un jour ou l’autre à un problème de “transit intestinal”, plus connu sous le nom de “turista” ou de “diarrhée du voyageur”. 
Comment s’en prémunir et que faire si on en est victime ?

La prévention

Le type de voyage et les conditions d’hygiène de l’endroit que vous visitez influencent directement le risque “d’attraper la turista”. Le changement de régime alimentaire peut aussi avoir une influence rapide sur l’appareil digestif. Il s’agit donc d’être vigilant et surtout de respecter quelques règles d’hygiène simples :

  • Evaluez l’hygiène de l’endroit où vous consommez de la nourriture et/ou des boissons.
  • Lavez-vous les mains fréquemment avec du savon après avoir été aux toilettes et avant de manger. 
  • Favorisez la consommation d’eau provenant de bouteilles encapsulées, de préférence de marques connues. Soyez témoin de l’ouverture de la bouteille. Les boissons gazeuses offrent l’avantage d’avoir la preuve que la bouteille vient d’être ouverte (présence de bulles). 
  • Evitez les glaçons, surtout si vous en ignorez la provenance. 
  • Ne buvez pas l’eau du robinet
  • Si vous consommez des produits laitiers, favorisez les produits pasteurisés ou cuits. 
  • Evitez les sauces à base d’œufs (p.ex. mayonnaises, sauce hollandaise, …) et les glaces (artisanales). 
  • Epluchez les fruits que vous consommez. Veillez à ne pas les laver dans de l’eau qui pourrait être contaminée. Favorisez les légumes cuits aux légumes crus (dont les salades). 
  • Veillez à ce que les viandes et poissons que vous consommez soient bien cuits. Attention aux crustacés. Des produits cuits restés plusieurs heures à température ambiante peuvent également présenter des risques ! 
  • Si vous partez vers un pays où la qualité de l’eau potable est aléatoire, munissez-vous de capsules de purification d’eau. 
  • Emportez un antidiarrhéique dans votre pharmacie de voyage (attention, car ils ne conviennent pas tous aux enfants !)  

Le traitement

Dans la majorité des cas, la diarrhée guérit spontanément après quelques jours, le temps nécessaire à l’appareil digestif de retrouver un fonctionnement normal.
Un traitement rapide des symptômes est cependant utile, et parfois même indispensable, afin de favoriser et de hâter la guérison et d’éviter les complications.
Deux critères de base vous aideront à analyser la situation :

La gravité

  • S’il n’y a pas de fièvre ou de sang dans les selles, un médicament antidiarrhéique sera le plus indiqué.
  • En cas de fièvre et/ou de sang dans les selles, vous devez absolument consulter le plus rapidement possible un médecin (ou vous rendre dans un centre médical ou un hôpital).

L’âge de la personne

  • Les bébés et jeunes enfants risquent de se déshydrater très rapidement. Faites-les boire abondamment et/ou donnez-leur une solution de réhydratation. Si l’enfant a moins de 10 ans, nous conseillons de consulter un médecin. Une consultation médicale est indispensable si l’enfant a moins de 2 ans. 
  • Les enfants à partir de 10 ans et les adultes : veillez à une bonne hydratation et à un traitement dès l’apparition des premiers symptômes. Si malgré le traitement, les symptômes persistent de façon anormale (au-delà de 48h), consultez un médecin. 
  • Les personnes âgées et les femmes enceintes constituent un groupe plus vulnérable. Veillez à une bonne hydratation. Tenez compte de l’état de santé et des pathologies existantes de la personne affectée et consultez un médecin si les symptômes persistent.

 

voyage

Print Friendly

0 Commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>