Mal des transports. Gênant, mais sans gravité

By Europ Assistance le 27/03/2014 in Santé, Véhicule vacances
0
35

Le mal des transports est un trouble gênant pouvant toucher tout voyageur. D’où vient-il, quelle est sa fréquence et quelles sont les personnes à risque?

Que vous voyagiez en bateau, en voiture, en train, en avion ou encore à dos de chameau, le mal des transports peut vous assaillir sans prévenir. Ce trouble, que le jargon médical appelle « cinétose », est sans danger, mais toutefois pénible pour celui ou celle qui le subit. D’où vient le mal des transports, à quelle fréquence survient-il et qui est plus susceptible d’être touché?

D’où vient le mal des transports?

Le mal des transports est un trouble résultant d’un conflit sensoriel. Il apparaît lorsque le centre de l’équilibre est bouleversé suite à des informations contradictoires au sujet de la position de notre corps.

On peut ainsi se sentir mal lorsqu’on lit un livre en voiture, par exemple. Nos yeux fixent un objet immobile, tandis que notre oreille interne (qui régule l’équilibre) perçoit un mouvement. Notre cerveau n’arrive pas à gérer correctement ces signaux contradictoires, ce qui aboutit aux symptômes du mal des transports: mal-être général, nausées, vertiges, bouffées de chaleur, vomissements, etc.

La cinétose, un mal fréquent?

Les statistiques médicales montrent que le mal des transports touche environ 5% des personnes transportées par un véhicule routier motorisé. La cinétose est plus fréquente en mer, mais est fortement dépendante de certains paramètres, comme le type d’embarcation (on a plus vite le « mal de mer » sur un petit bateau que sur un grand navire) et l’état de la mer (mer calme ou agitée). Il en est de même en avion: le mal de l’air survient plus facilement dans les engins de petite taille et ceux sujets à de rapides changements d’altitude.

Qui peut être touché par le mal des transports?

Le mal des transports peut toucher n’importe qui. Toutefois, les enfants entre 3 et 12 ans, et les personnes âgées de plus de 60 ans semblent être plus sensibles. Par ailleurs, les femmes seraient plus sensibles que les hommes, surtout si elles sont enceintes.

D’une manière générale, on est plus sensible au mal des transports à jeun, fatigué ou stressé. De plus, il arrive que le fait d’avoir déjà été sujet à la cinétose crée un sentiment d’anxiété favorisant l’apparition de ces maux. Des paramètres externes comme certaines odeurs (aliments, parfums, tabac), le bruit ou la chaleur peuvent en outre intensifier les symptômes.

Vous voyagez avec votre chien ou votre chat? Sachez que les animaux de compagnie sont, eux aussi, sujets au mal des transports. Comme pour vous, il existe des médicaments adaptés à leur condition. Demandez conseil à un vétérinaire.

Vous voulez savoir comment éviter le mal des transports? Lisez notre article ‘Comment éviter le mal de mer, de la route et de l’air?‘.

mobilité

Print Friendly

0 Commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>