Le chien et la peur d’abandon

By Xavier Van Caneghem le 17/09/2015 in Animal, Vie quotidienne
0
28

Vous avez adopté un (nouveau) chien, mais celui-ci ne supporte pas de rester seul à la maison et présente le syndrome d’abandon.
Que pouvez-vous faire ?

Une situation reconnaissable

Beaucoup de propriétaires d’un chien connaissent l’histoire :

Vous adorez passer du temps avec votre chien, mais vous devez le laisser seul lorsque vous vous absentez pour aller travailler, faire des courses ou participer à des activités auxquelles votre animal de compagnie ne peut pas vous accompagner. Ou encore, vous enfermez votre chien dans l’une ou l’autre pièce de votre habitation (ou dans votre jardin) pour qu’il y passe la nuit.
Mais le dos tourné, votre chien prend peur, est angoissé, voire traumatisé… Et il vous le fait savoir !

La peur d’abandon du chien

Les symptômes

Dès que le chien constate que vous vous apprêtez à partir et à le laisser seul, il réagit de manière particulière :

  • il commence à paniquer  (rythme cardiaque plus élevé, énervement, gémissements) ;
  • il se cache ;
  • il se met à uriner ; 
  • il se met à trembler ;

Après le départ de son maître :

  • il se met à aboyer, à gémir ou à pleurer sans arrêt ;
  • il détruit ou dégrade des meubles ou des objets;
  • il essaye de fuir (par une fenêtre ouverte, en creusant un trou dans la pelouse, en sautant au dessus de l’enclos, …)

Pourquoi réagit-il ainsi ?

Différentes causes peuvent expliquer cette peur ou ce sentiment d’abandon.
Quelques causes possibles :

  • De nature, le chien est un être social qui vit en bande (en communauté). Il n’est donc pas naturel pour lui de se retrouver seul. S’il est livré à lui-même pendant plusieurs heures, il risque de s’ennuyer ou de paniquer.
  • Lorsqu’il était un chiot, le chien a vécu des événements traumatisants pendant des moments de solitude (absence de sa mère, bruits inconnus, menaces, faim ou soif, ….).
  • Le chien se sent trop dépendant de son maître. Lorsqu’il est présent, son maître lui accorde trop d’attention (“comportement d’enfant gâté”). 
  • Le chien est tellement dominant qu’il ne supporte pas que son maître le laisse seul. 

Comment vaincre la peur d’abandon de votre chien ?

Vaincre la peur d’abandon peut être un processus long qui demande beaucoup de patience (à vous-même, à votre entourage… et à votre chien). Le résultat dépendra donc de votre persévérance, mais aussi du caractère du chien, de son environnement, de son éducation, de sa dominance par rapport à vous, …

Cependant, les quelques conseils suivants peuvent déjà vous aider :

  • Veillez à ce que le chien ne soit pas stressé ou excité, qu’il reste calme dans son panier avant votre départ. Apprenez au chien de rester dans son panier lorsque vous ouvrez la porte pour sortir.
    S’il doit rester enfermé, veillez à ce qu’il ait pu se soulager et se dégourdir les pattes. 
  • Brisez les rituels que vous suivez lorsque vous partez (p.ex. prenez les clés mais ne sortez pas, mettez un manteau pour sortir mais restez à l’intérieur et lisez un journal, …). Ainsi, votre chien sera moins “sur ses gardes”. 
  • Apprenez progressivement au chien à rester seul (d’abord par des absences de quelques heures, ensuite des absences de durées plus longues).
    Note : Au début, il est parfois nécessaire de laisser le chien pleurer quelques heures afin qu’il comprenne que ces aboiements ne lui serviront à rien. Veillez cependant à ce que cette période reste raisonnable et ne perturbe pas votre entourage (voisins, colocataires, …). Mettez votre entourage au courant du problème et des mesures que vous mettez en place. 
  • Demandez à quelqu’un de rendre visite ou de sortir le chien lors d’une longue absence. 
  • Laissez la radio allumée peut aider à briser le sentiment de solitude. Donnez des jouets au chien pour l’occuper. Donnez-lui un os à ronger.
  • Soyez enthousiaste lorsque vous rentrer chez vous, même si vous constatez des dégâts. Les dommages ont peut-être été causés pendant les premières minutes après votre départ et le chien ne comprendra pas que vous le sanctionnez pour des faits qu’il a déjà oubliés. Pour sanctionner efficacement un chien, il faut le prendre sur le fait.
  • Récompensez le chien lorsqu’il s’est bien comporté. Attention : la récompense se donne toujours au retour et non au départ du maître !
  • Après une absence prolongée, occupez-vous du chien dès votre arrivée en lui prêtant attention ou en jouant avec lui, emmenez-le de suite en promenade : l’absence du maître ne doit pas être ressentie par le chien comme une punition. Le retour du maître doit donc être vécu par le chien comme une expérience positive.
  • Ne laissez pas votre chien seul des journées entières pendant vos vacances. Trouvez-lui plutôt une maison d’accueil ou un chenil où il sera pris en charge et soigné de manière professionnelle.

 Le problème persiste ?

Parlez-en à votre vétérinaire. Il pourra certainement vous orienter vers un spécialiste (comportementaliste) qui passera chez vous et vous donnera les meilleurs conseils en analysant la situation.

Découvrez aussi notre dossier “Animaux”
.

vie quotidienne

Print Friendly

0 Commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>