Bien se préparer à une course d’aventure

By Tom de Dorlodot le 16/08/2017 in Europe, Site Web, Sport, Voyage, Voyages et aventures
0
7

Tom de Dorlodot, parapentiste et aventurier de renom nous évoque sa préparation et participation au Red Bull X-Alps. En filigrane, il nous explique comment un sportif peut se préparer au mieux à ce type de compétition de haut niveau.

Red Bull X-Alps, la course d’aventure de tous les superlatifs !

© Sebastian Marko

© Sebastian Marko

Connaissez-vous le Red Bull X-Alps ? Cette compétition a la réputation d’être la course d’aventure la plus difficile au monde !

L’épreuve consiste à traverser la chaîne de montagnes des Alpes en se déplaçant uniquement en parapente … ou à pied, selon que les conditions météo soient favorables ou non. Cette aventure n’est accessible que sur sélection et elle voit s’affronter quelque 32 athlètes lors d’une incroyable joute de plus de 1.150 km, pendant 10 jours et à travers 6 pays.

C’est surtout une course de parapentistes mais qui avec le temps à fait la place à des « ultra runners » qui volent super bien (comme le 2ème de la compétition de 2017 : vainqueur de courses mythiques comme l’Ultra Trail de la Côte d’Azur, participant du UTMB, etc.) Dans le Red Bull X-Alps, un mauvais pilote de parapente qui est un excellent coureur n’a aucune chance de succès. Lors d’une bonne journée, un pilote expérimenté peut espérer voler jusqu’à 150 km. Le gagnant est donc celui qui a le plus ou le mieux volé !

Comment se prépare-t-on à une compétition sportive d’aventure ?

La clé du succès reste toujours la même : bien se préparer et bien s’entourer. Et envisager toutes les éventualités avant la compétition. Tout ceci garantit la sérénité d’esprit et une bonne concentration pendant les épreuves.
Tom s’entraine bien entendu lorsqu’il est en Belgique, mais il privilégie aussi des entraînements en conditions réelles (bivouac en Nouvelle Zélande, traversée des Alpes, ski de randonnée dans le Valais, etc.). C’est pour lui la seule manière de faire vraiment du volume sur plusieurs jours.

7 règles importantes avant ou pendant une compétition 


Tom livre ses meilleurs conseils à tous ceux qui se lance dans une compétition d’aventure :

1. Se préparer = se tester

 Quelques mois avant la course, je suis parti sur l’itinéraire du Red Bull X-Alps avec un ami… qui est aussi un concurrent pendant l’épreuve. Cela m’a permis de « rôder » 2 paires de chaussures, de tester mon matériel de navigation, de faire quelques réglages et de repérer l’itinéraire en conditions réelles.

2. Avoir des amis et leur faire confiance

Ce sont eux qui rythment mon programme d’entraînement. Le lundi soir, je fais du VTT avec Owen, le mardi du running avec Sofia, le mercredi du fractionné, le jeudi de l’escalade avec Nico … Etre bien entouré permet aussi d’être bien soutenu. Lorsqu’on a moins envie, si on est dans le doute, ils sont là. Souvent, on participe ensemble à l’une ou l’autre épreuve – comme un semi marathon par exemple – en amont du X-Alps. Cela permet de se jauger, d’être en condition de compétition.

3. Partir léger

Je le répète souvent : « light is right ». Au plus léger, au mieux. Et tant pis si ça vire parfois à l’obsession du détail … Je vais jusqu’à couper les étiquettes des vêtements, raccourcir le manche de ma brosse à dents, enlever les sangles inutiles sur mon sac à dos … Mon parapente ne pèse que 3,4 kg, et mon sac complet reste en-dessous des 9 kg. 

Red Bull X-Alps

© John Stapels

4. Analyser les chiffres et les données

Bien sûr, il faut écouter et respecter son corps, son rythme. Mais les outils dont on dispose aujourd’hui permettent de suivre cette évolution de façon plus scientifique, mesurable. Un teste à l’effort aide à voir où on se situe. Une montre connectée est un outil précieux pour suivre et interpréter mes entraînements. La Garmin Fenix 5 que j’utilise me donne ma fréquence cardiaque, ma VO2 Max, mon allure, le dénivelé, ou encore les distances parcourues … C’est un vrai partenaire d’entraînement. 

5. Bien manger

Lors de ma 1ère participation, j’ai perdu environ 10 kg en 9 jours. Plutôt radical comme régime ! Les dépenses en énergie sont telles qu’il faut impérativement les anticiper et les combler au maximum. A présent, je suis suivi et conseillé par une super nutritionniste et je m’efforce de suivre quelques règles de bonne conduite. 

Je mange sainement, varié, avec des aliments de saison, en évitant le trop gras, le trop salé ou le trop sucré. Pour autant, je sais qu’il est aussi important de se faire plaisir et je ne me refuse donc pas une bonne pizza ou un bon cornet de frites … ça fait aussi partie de l’équilibre, celui du corps et de l’esprit.
Mais pendant la course, il faut pouvoir faire face à des journées de 90 km de marche et de 2.500 m de dénivelé positif. Pendant ces efforts, je bois entre 5 et 7 litres d’eau sur la journée et je m’alimente de façon à pouvoir assimiler les près de 7.500 calories dont mon corps a besoin quotidiennement. Cela permet de ne pas bouder son plaisir et de profiter des choses qu’on aime pour continuer à avancer : une boisson énergisante bien glacée, des fruits secs ou une barre de bon chocolat belge…

6. Bien se reposer

Red Bull X-Alps2

© John Stapels

Cela peut paraître paradoxal, mais bien s’entraîner, c’est avant tout bien se reposer ! C’est à ce moment-là que l’entraînement effectué est véritablement assimilé. De bonnes nuits de sommeil sont importantes. Il faut aussi pouvoir apprendre à faire des siestes. 

Très sérieusement, sur une épreuve comme le Red Bull X-Alps, on arrive à des seuils d’extrême endurance où il faut pouvoir s’arrêter, faire une micro sieste de 15 minutes, et repartir ensuite, reboosté. La sieste, c’est aussi un réel apprentissage ! :-)

7. Bien s’entourer

Derrière chaque athlète, il y a une formidable équipe. C’est aussi elle qui peut faire la différence. Je m’entoure de gens positifs, motivés et pros. Bien que l’encadrement se soit ultra professionnalisé sur les dernières années, je continue de miser avant tout sur les gens et leurs valeurs. On doit s’amuser, prendre du plaisir. Et avoir un 1er objectif commun : rentrer à la maison en un seul morceau.

Une motivation sans faille

© Honza Zak

© Honza Zak

Avant de prendre le large à bord du voilier Search Projects avec son épouse Sofia, Tom de Dorlodot avait une nouvelle fois rendez-vous de cette compétition en juin 2017 avec les meilleurs parapentistes du monde. Le Red Bull X-Alps a lieu tous les 2 ans et c’était sa 6e participation consécutive.

Il partage avec nous ce qui le motive à participer à ce défi de tous les superlatifs :

« Au moment des sélections pour chaque nouvelle édition du Red Bull X-Alps, une petite voix intérieure me dit : « Tom, pourquoi tu y retournes ? » … C’est vrai, c’est un challenge de taille : une fatigue extrême, les douleurs musculaires, des conditions de vol parfois dangereuses, le froid, la pluie, les montagnes et l’humilité qu’elles imposent … Pas toujours très encourageant. Et puis, dans la foulée, je repense aussi à ces vols exceptionnels à 4.000 m d’altitude, à cette franche camaraderie entre athlètes, à ces endroits magnifiques qu’on découvre, à l’adrénaline … Et, donc, chaque fois, je remets le couvert ! Mais cette décision se prend au moins un an à l’avance car une telle aventure ne s’improvise pas. 

La prochaine édition du Red Bull X-Alps aura donc lieu en 2019. Ce qui laisse encore un peu de temps pour oublier les coups durs et ne garder que le meilleur de l’édition 2017 … et pour vous donner rendez-vous sur la ligne de départ pour ma 7e participation ! N’hésitez pas à aller jeter un œil aux photos et vidéos sur le site web officiel de l’épreuve : www.redbullxalps.com.

Tom. »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Photos couverture: © Sebastian Marko, John Stapels & Honza Zak

Lisez les autres conseils de Tom dans le dossier “Voyages et aventure

Print Friendly

À propos de l'auteur

Tom de DorlodotVoir tous les posts par Tom de Dorlodot
Athlète & entrepreneur. Job : aventurier, pilote de parapente et de paramoteur. Leader de l’équipe SEARCH Projects. Études : Baccalauréat encommunication et master en photographie & cinéma. Parcours : Expéditions et vols-bivouac en parapente et paramoteur dans plus de 40 pays (Pakistan, Mali,Pérou, Polynésie française…). 5 participations au Red Bull X-Alps (une des courses d’aventure les plus exigeantes au monde).Création du projet Lotto Young Adventurers (2015) et de Search Projects (2011), qui est un hub d’experts liés au monde de l’aventure.

0 Commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>