5 destinations de rêve pour aventuriers

By Tom de Dorlodot le 08/05/2017 in Afrique, Amérique Latine, Asie, Océanie, Site Web, Voyages et aventures
0
6

L’aventurier et parapentiste Tom de Dorlodot parcourt les pays du monde entier. Parmi ses destinations, voici 5 endroits qu’il recommande vivement à tous les aventuriers.

On me demande souvent : « Quels sont les plus beaux endroits que tu as visités ? »
C’est une question vraiment compliquée, car chaque lieu est unique, chaque culture est différente et chaque voyage est spécial. Le monde a beaucoup à nous offrir et il me reste énormément de belles choses à découvrir…

Mes 5 destinations favorites

Note : Cliquez sur les cartes pour les agrandir

1. Guatemala : le lac Atitlán 

Atitlán

Guatemala JJMaroquinJ’avais 18 ans quand je suis arrivé au Guatemala pour vivre quelques mois à Antigua et apprendre l’espagnol. Le weekend, je prenais les chicken bus, d’anciens bus scolaires américains, et je partais à la découverte du pays. Très vite, je me suis rendu à Panajachel, au bord du lac Atitlan. En voyant les 12 volcans qui l’entourent, j’ai directement pensé que le site était idéal pour voler en parapente. La vue est sublime et le vent constant. C’est le pays du printemps éternel … Le soleil brille pratiquement tous les jours. Depuis j’y suis retourné trois fois, et j’y ai même ouvert de nouveaux sites de vol. Depuis quelques années, une communauté de pilotes s’est développée. Pour les plus aventureux d’entre vous, il est maintenant possible de faire des vols en biplace avec des professionnels. Je vous le recommande vivement mais n’oubliez pas de vous assurer de pouvoir être en confiance avec les personnes qui le proposent.

Vous pouvez retrouver mon ami Christian Berhens à Panajachel ou via son site pour réserver un vol inoubliable : https://realworldparaglidinges.jimdo.com/

 (© Photo : J.J. Maroquin)

2. Tanzanie : le Ol Doyno Lengai 

Ol doyno LengaiLe volcan Ol Doyno Lengai culmine à 2.960 mètres d’altitude au milieu des plaines qui entourent l’immense lac Natron. Ol Doyno Lengai signifie « la montagne des dieux » en langue Massaï. C’est un endroit sacré, au cœur d’une nature sublime et encerclé les plus beaux parcs nationaux au monde. Les Massaïs qui vivent aux alentours sont super accueillants et pourront facilement vous guider pour une ascension du volcan. Il faut partir de nuit car, la journée, les températures avoisinent facilement les 40°. Heureusement, il fait plus frais en altitude. Il y 5 ans, lors de notre traversée de l’Afrique, nous avons eu la chance de survoler le volcan en parapente. Mon ami Horacio Llorens a même dû atterrir au sommet ce jour là car l’orage arrivait. Il a dormi près du cratère, enroulé dans sa voile pour se protéger du froid. Vous pouvez voir la vidéo ici : https://vimeo.com/38089234

De mon côté j’ai atterri au milieu du parc et je suis rentré au camp dans le noir en suivant le lit d’une rivière … Sur le sol, il y avait des empreintes de lions partout … Pas toujours très rassurant ;)

.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 (© Photos : John Stapels, Tom de Dorlodot)

3. Pakistan : le village de Hushé 

HushéHushé est un petit village perché au milieu des hautes montagnes du Karakoram, au Pakistan. C’est ma deuxième maison. J’y ai passé cinq étés consécutifs, et j’y connais presque tout le monde. Les gens y vivent simplement de l’agriculture et des expéditions qui s’organisent chaque année sur les grandes montagnes de la région. Hushé se trouve à quelques jours de marche du K2 (la deuxième plus haute montagne au monde). Il y a un petit hôtel-refuge qui offre un confort de base et une terrasse et une vue imprenable sur le Masherbrum. C’est l’endroit idéal pour déconnecter, boire du thé et lire un bon bouquin au chaud, emmitouflé dans une doudoune … J’y vais depuis des années pour y escalader des montagnes et voler en parapente. Les conditions sont très techniques mais vraiment exceptionnelles. J’ai eu la chance d’atteindre des altitudes de plus de 7.000 mètres à plusieurs reprises …
Vous pouvez voir la vidéo de mon vol de cette année à 7.458 mètres ici : https://vimeo.com/197923047

Si vous y allez, demandez Hannif ou Little Karim, ils vous emmèneront en trekking dans les vallées voisines qu’ils connaissent par cœur. Et si vous avez de la chance vous y verrez peut-être même un léopard des neiges.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

(© Photos : Tom de Dorlodot, Krystle Wright)

4. Zambie : les chutes Victoria

Vicotria Falls Horacio Llorens Victoria FallsJ’ai toujours été impressionné par les démonstrations de force de la nature. La puissance que les cascades dégagent force le respect. La meilleure manière de les admirer est de prendre un peu d’altitude. J’ai eu la chance de survoler les chutes Victoria en paramoteur (un parapente avec un moteur) il y a quelques années. Il a fallu éviter de survoler les bases militaires qui se trouvent dans le coin car, à cet endroit, le Zambèze marque la frontière entre le Zimbabwe et la Zambie. Le grondement de l’eau était tellement fort que je n’entendais même plus mon moteur. Nous sommes revenus de ce vol avec des images plein la tête … Voici les meilleures images de ce vol d’anthologie : https://vimeo.com/39109915

Si vous êtes amateur de sensations fortes, vous pouvez faire du saut à l’élastique du pont qui se trouve en aval des chutes … Pour plus d’informations, voici un lien : ici.

(© Photo : Horacio Llorens)

5. Îles Marquises : la baie d’Anaho à Nuku Hiva

AnahoIl y a des lieux où l’on dirait que le temps s’est arrêté. L’ïle de Nuku Hiva fait partie de ces endroits retirés, un peu coupés du monde, profondément authentiques. Placée au milieu de l’océan Pacifique, l’île volcanique est couverte de forêts denses avec des arbres fruitiers, et ses côtes regorgent de poissons. On peut y nager avec des raies, des requins et même des dauphins … En y arrivant en voilier après quatre jours de navigation, j’avais l’impression d’être dans le film Jurassic Park. C’est vraiment très sauvage !

Les fruits se cueillent directement aux arbres, les enfants jouent sur la plage et la musique traditionnelle résonne au fond des vallées jusque tard dans la nuit. Pas de Wi-Fi, pas de réseau, juste le calme et le bruit des vagues qui s’écrasent sur les rochers.

Nous avons élu domicile pendant quelques semaines dans la baie d’Anaho, où nous avions fêté le nouvel an en mangeant des langoustes. Un souvenir génial !

La vidéo de ce voyage me fait encore rêver : https://vimeo.com/106906009

Ce diaporama nécessite JavaScript.

(© Photos : Tom de Dorlodot, John Stapels)

Bon voyage à vous !

Blue skies and soft landings,

Tom.

Découvrez les autres aventures de Tom dans le dossier “Voyage et aventures”

 

Print Friendly

À propos de l'auteur

Tom de DorlodotVoir tous les posts par Tom de Dorlodot
Athlète & entrepreneur. Job : aventurier, pilote de parapente et de paramoteur. Leader de l’équipe SEARCH Projects. Études : Baccalauréat encommunication et master en photographie & cinéma. Parcours : Expéditions et vols-bivouac en parapente et paramoteur dans plus de 40 pays (Pakistan, Mali,Pérou, Polynésie française…). 5 participations au Red Bull X-Alps (une des courses d’aventure les plus exigeantes au monde).Création du projet Lotto Young Adventurers (2015) et de Search Projects (2011), qui est un hub d’experts liés au monde de l’aventure.

0 Commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>