Comment faire échouer un cambriolage ?

By Xavier Van Caneghem le 23/10/2014 in Habitation, Monde, Sécurité, Vie quotidienne
1
78

Chaque jour, en moyenne 200 habitations sont cambriolées. En 2013, on a dénombré plus de 75.000 cambriolages. Ce n’est pas une fatalité, car on peut se protéger. Voici comment.

Une augmentation saisonnière

Les cambriolages peuvent avoir lieu toute l’année. Toutefois, les mois d’automne sont traditionnellement ceux pendant lesquels les vols au domicile sont les plus nombreux. Dans l’obscurité, un voleur se fait moins remarqué et en automne ou en hiver, l’habitant n’est pas toujours revenu chez lui de son travail avant la tombée de la nuit. 

Le modus operandi : une question de temps

S’il existait un « Guide du parfait cambrioleur », celui-ci mentionnerait certainement ceci : « Un bon cambriolage a lieu en quelques minutes : il faut moins d’une minute pour forcer l’accès à l’habitation, 3 à 4 minutes pour commettre le vol et 30 secondes pour déguerpir. »

Conclusion : une des meilleures préventions contre le vol consiste à rendre le cambriolage le plus pénible, le plus long et le plus risqué possible. Un voleur va très vite se décourager s’il constate qu’il a besoin de plus de 5 minutes pour commettre son méfait.

Autre constat : 70% des infractions se font en pénétrant par l’arrière de l’habitation. Attention donc aux portes ou fenêtres sur cour ou sur jardin restées ouvertes !

Quelques conseils

  • N’attirez pas la convoitise en montrant vos « richesses » ou en les exposant à la vue de tous : argent, bijoux, appareils technologiques (smartphones, tablettes, pc, caméras, etc) ou télévision «dernier cri».
    Ceci vaut aussi pour un garage resté ouvert et dans lequel se trouve un objet de valeur (bicyclette, moto, matériel de jardinage, appareils divers, voiture de luxe, etc).
  • Un voleur effectue souvent une ronde de reconnaissance : en journée il inspectera les voies d’accès, dans l’obscurité il profitera de l’éclairage intérieur d’une maison pour regarder de l’extérieur et remarquer la disposition des pièces et les objets potentiellement intéressants.
    Par conséquent :
    fermez vos volets, persiennes ou tentures lorsque vous êtes chez vous et qu’il fait sombre à l’extérieur.
  • Soyez prudent lorsque vous publiez des photos de votre intérieur sur les réseaux sociaux ou que vous y commentez l’acquisition d’un objet de luxe qui peut attirer la convoitise. N’y communiquez pas non plus les dates de votre absence (vacances, voyages, etc).
  • Fermez toujours votre maison à clé lorsqu’elle reste inhabitée, même pendant quelques minutes. Discutez-en avec les autres habitants.
  • Veillez à ce que les portes et fenêtres ne puissent pas offrir un accès facile vers l’intérieur (p.ex. fenêtre mal fermée ou qu’il suffit de pousser ou d’incliner pour entrer).
  • Ne mentionnez pas votre adresse sur votre porte-clés.
  • Evitez de créer des chemins d’accès ou « de fuite » trop faciles d’accès, surtout si ceux-ci sont soustraits à la vue extérieure et ne facilitez pas la tâche des voleurs (p.ex. en laissant traîner une échelle).
  • Parlez de la problématique du vol avec vos voisins et demandez-leur de jeter un coup d’œil sur les allées-et-venues suspectes qui pourraient se produire pendant votre absence. Demandez-leur dès lors de vous prévenir ou de prévenir la police. Proposez-leur le même service lors de votre présence.

Quelques moyens de prévention

  • Utilisez un coffre (à la banque) pour conserver vos bijoux, objets ou papiers de valeur que vous n’utilisez pas régulièrement, et cachez ceux que vous utilisez souvent dans un endroit “illogique” pour un cambrioleur.
  • Dressez une liste de vos objets de valeur et faites-en des photos, gardez les factures d’achat. Conservez ces données dans un endroit sûr (et à l’abri d’un éventuel incendie, car elles pourraient aussi vous servir lors d’un sinistre).
  • Veillez à ce que les serrures de vos portes et fenêtres soient sécurisées et – si possible ou nécessaire – installez un système d’alarme raccordé à une centrale de télé-vigilance. 
  • Installez à l’extérieur une ou plusieurs lampes avec détecteur extérieur.
  • N’hésitez pas à tromper le voleur : p.ex. panneau « Attention chien méchant ! » (même si vous n’avez chez vous qu’un chat craintif ou un canari), système d’alarme ou caméra factice, lampe à allumage préprogrammée, …
  • Vous partez en vacances ou vous vous absentez pendant une longue durée ? Lisez nos conseils pour protéger votre maison.

Face à face avec un voleur

Un cambrioleur préférera souvent de commettre son vol lorsque la maison est inhabitée, car ceci comporte moins de risque pour lui.
Si malgré tout vous vous trouvez nez à nez avec un voleur, le but est de le faire fuir le plus rapidement possible : faites beaucoup de bruit, criez “au secours”, alarmez votre entourage . S’il fait nuit, allumez les lumières.
Ne lui bloquez pas l’accès vers la sortie et ne le menacez pas d’une arme : il pourrait être armé lui aussi !
Essayez de retenir le plus grand nombre de détails à son sujet : taille, corpulence, âge, accent, moyen de fuite, complice éventuel, etc. et prévenez de suite la police.

Liens utiles :
- le site BeSafe
- l’initiative 1 jour sans cambriolages

 

vie quotidienne

Print Friendly

1 Commentaire

  1. C’est préférable d’équiper nos bâtiments avec les dernières technologies et systèmes de contrôle d’accès pour avoir un bon niveau de sécurité de vos maisons et entreprises. Merci beaucoup pour votre article.

Ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>