Comment consommer moins de carburant ?

By Xavier Van Caneghem le 01/10/2014 in Argent, Mobilité, Monde, Véhicule vacances
1
38

Vous devez utiliser une voiture pour vous déplacer et voulez limiter sa consommation de carburant ?
Voici quelques conseils pour une conduite écologique.

Selon le rapport “Planète Vivante 2014″ du WWF, l’empreinte écologique de la Belgique serait la 5ème plus lourde au monde !
Beaucoup de (petites) choses peuvent pourtant être faites pour alléger notre empreinte écologique. Adopter un comportement plus responsable lors de la conduite automobile en est un bon exemple.

D’autre part, les frais d’achat de carburant (essence ou diesel) représentent une part importante du budget de tout automobiliste. Toutes les analyses économiques prévoient à longue échéance des prix de carburants élevés ou en hausse constante.

Vous ne pouvez pas vous passer d’une voiture pour vos déplacements quotidiens mais voulez malgré tout contribuer à réduire votre empreinte écologique et vos coûts de carburants ? Voici comment :

Comment réduire la consommation de carburant ?

  1. L’achat d’un véhicule écologique. Les caractéristiques techniques et physiques du véhicule seront déterminants pour sa consommation. Pensez-y lorsque vous achetez un véhicule et informez-vous de ses caractéristiques “écologiques”. Les véhicules électriques permettent aussi d’avoir un impact écologique limité, tout comme le covoiturage et le partage de véhicule.
  2. L’entretien régulier du véhicule. Un entretien régulier du véhicule favorise le bon fonctionnement du moteur et de toutes les composantes mécaniques, limite l’émission en CO2 et diminue la consommation de carburant. 
  3. Le contrôle de la pression des pneus. Vérifiez mensuellement la pression des pneus car ceux-ci se dégonflent progressivement. Un pneu sous-gonflé s’use plus vite, demande plus d’énergie à la voiture pour se mettre en mouvement et augmente la consommation d’énergie. En plus, le sous-gonflage du pneu peut mener à son éclatement. 
  4. La (sur)charge du véhicule. Il va de soi qu’un véhicule lourdement chargé va consommer plus d’essence. Evitez de transporter inutilement des objets lourds. 
  5. L’impact du coffre de toit ou du porte bicyclette: ceux-ci modifient l’aérodynamisme, et donc indirectement la consommation de votre véhicule. Evitez de mettre des objets lourds dans le coffre de toit. 
  6. L’étanchéité du bouchon d’essence. Veillez à ce que le bouchon d’essence soit vissé correctement, et ce afin d’éviter toute évaporation du carburant, tout particulièrement lorsqu’il fait (très) chaud. En été, évitez de garer le véhicule pendant une longue période en plein soleil. 
  7. La climatisation. Elle peut entraîner une consommation supplémentaire de 5 à 10%. Evitez d’enclencher la climatisation si elle n’est pas vraiment nécessaire. Ceci dit, rouler à vive allure avec des vitres grandes ouvertes va également avoir un impact négatif sur l’aérodynamisme du véhicule, et par conséquent sur sa consommation.
    Astuce: Si la température intérieure est plus élevée que celle de l’extérieur, mieux vaut d’abord la faire diminuer en ouvrant les vitres sur quelques km avant d’enclencher la climatisation. 
  8. Les courtes distances. Un moteur froid va consommer bien plus qu’un moteur chaud. Evitez par conséquent de parcourir de courtes distances “à froid”. Favorisez dans ce cas d’autres moyens de déplacement plus économiques (et écologiques). 
  9. La vitesse. Roulez à vitesse modérée. Ecoutez votre moteur : son bruit vous dira s’il tourne en sous-régime ou en sur-régime. 
  10. La conduite souple. Evitez les accélérations et les freinages brusques et anticipez les situations de conduite (p.ex. le passage des feux de signalisation). Freiner sur le moteur réduit également la consommation d’essence.
    Passez rapidement à une vitesse supérieure (dès 2.500 tours pour une voiture essence et 2.000 tours pour une voiture diesel).
    Adopter une bonne position de conduite pour les longs trajets.
  11. Les files et les embouteillages. Conduire dans les files augmente la consommation. Mieux vaut donc les éviter ou privilégier les heures “creuses” et s’informer de l’info trafic avant de partir. 
  12. Les longs arrêts. Si votre moteur est chaud et vous devez vous immobiliser plus de 60 secondes, mieux vaut couper le moteur et redémarrer ensuite. Votre consommation sera inférieure à celle que vous auriez eu en laissant tourner le moteur. De plus en plus de voitures disposent d’ailleurs automatiquement de ce système (« Stop & Start »). 
  13. La mesure de la consommation. Mesurez régulièrement votre consommation. Vous serez plus vite conscient de l’impact qu’à votre conduite sur la consommation de votre véhicule.
    Certaines voitures indiquent la consommation en temps réel sur leur tableau de bord: un outil idéal pour évaluer à tout moment la consommation du véhicule et adapter sa conduite en conséquence.

mobilité

Print Friendly

1 Commentaire

  1. c’est cool de savoir tout cela, ça aide à bien entretenir la voiture et le moteur aussi :)

Ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>