Bien réagir lors d’une piqûre de méduse

By Xavier Van Caneghem le 07/05/2015 in Animal, Santé
0
54

Les méduses : une phobie pour beaucoup de touristes qui profitent des bains de mer et des plages. Pourtant, la majorité des piqûres de méduses sont bénignes.
Encore faut-il savoir comment réagir lorsqu’on est piqué.

Des animaux gélatineux de plus en plus nombreux le long du littoral

Selon certains observateurs, le réchauffement climatique (et donc l’augmentation de la température de l’eau de mer) favorise la prolifération des méduses. Il en est de même de la surpêche qui décime leurs ennemis naturels et la pollution qui facilite le développement de zooplancton dont les méduses se nourrissent.

Celles qu’on trouvent en mer du Nord sont inoffensives, même si leurs piqûres sont très désagréables. Par contre, certaines espèces (géantes) ou apparentées présentent dans les mers plus chaudes peuvent se révéler très dangereuses (galère portugaise (physalie), irukandji, guêpe australienne, …).

Des piqûres souvent inoffensives mais douloureuses

Les tentacules des méduses possèdent des filaments urticants. Les cellules urticantes contiennent une substance qui provoque une douleur vive ressemblant à une brûlure ou à une décharge électrique et qui persiste ou augmente en intensité pendant plus d’une demi-heure après la piqûre. La réaction cutanée se traduit pas des démangeaisons,  des rougeurs (érythèmes) et des cloques. Dans la grande majorité des cas, ces piqûres sont heureusement inoffensives.

Cependant, les piqûres plus graves peuvent causer des allergies, des vomissements, des insuffisances respiratoires, des maux de tête, une syncope ou le coma.

La prévention

  • Il est évident qu’il faut éviter de se baigner dans des zones où vous constatez la présence de méduses. Si vous voyez flotter une ou plusieurs méduses autour de vous pendant votre baignade, mieux vaut quitter les lieux au plus vite.
  • Informez-vous au sujet des zones infectées : il existe des sites (parfois des sites météo) qui donnent des informations sur leur localisation.
    Pour le sud de la France : http://meduse.acri.fr/home/home.php
  • Ne touchez pas des méduses échouées sur la plage. Même mortes, leurs tentacules peuvent encore causer des piqûres.

Que faire lorsqu’on est piqué ?

  • Sortez le plus vite possible de l’eau, mais ne paniquez pas. Il n’est pas rare qu’un nageur se noie sous l’effet combiné de la panique et de la douleur.
  • Rincez la plaie avec de l’eau de mer, si possible de l’eau de mer légèrement chauffée (au dessus de 40°C, le venin perd de son efficacité). N’utilisez jamais de l’eau douce, car celle-ci stimulera la libération du venin. Veillez à ce que l’eau appliquée sur la peau ne soit pas trop chaude afin de ne pas provoquer de brûlure.
  • Si la victime est un jeune enfant ou s’il s’agit d’une piqûre au visage, alertez immédiatement les secours.
  • Après avoir rincé à l’eau de mer, déposez du sable sur la plaie sans frotter et laissez sécher. Le sable va figer les fragments de tentacules encore présents sur la peau. Lavez ensuite la plaie à l’eau de mer. Retirez les restes de tentacules qui se trouvent sur la peau à l’aide d’une pincette.  Utilisez éventuellement la partie plate d’un couteau ou une carte rigide (type carte de crédit) pour racler la peau et enlever les poches de venin restantes.
  • Après avoir traité la plaie, appliquez une lotion antiseptique ou un désinfectant.
  • Si la douleur persiste ou si la partie touchée est fortement enflée, consultez le plus rapidement possible un médecin. Les équipes médicales présentes sur les plages gardées pourront aussi vous aider.

Notes :
- S’il s’agit d’une piqûre de méduse de mer tropicale, le vinaigre peut apaiser la douleur. Il n’en est pas de même pour les piqûres de méduses de nos côtes.
- Certains prétendent que l’urine aurait le même effet, mais il n’existe pas de preuve à ce sujet.

Méduse

Les gestes à ne pas faire

  • Ne lavez pas la plaie à l’eau douce
  • Ne faites pas d’incision
  • Ne sucez pas la blessure pour retirer le venin
  • N’utilisez pas d’alcool pour désinfecter la plaie
  • Ne frottez pas la plaie.

Lisez aussi l’article “Les méduses de la côte belge” du centre antipoison.

.

voyage

Print Friendly

0 Commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>