Un incendie: êtes-vous prêt à évacuer en 3 minutes ?

By Xavier Van Caneghem le 23/09/2014 in Habitation, Vie quotidienne
0
26

3 minutes : c’est le temps moyen dont vous avez besoin pour vous rendre compte du sinistre et pour évacuer votre habitation en cas de début d’incendie.
Y parviendriez-vous ?

Un incendie ! Que faire ?

Fin septembre 2014 a eu lieu la quinzaine de la sécurité, organisée à par le Ministère de l’Intérieur. Une belle initiative pour se poser quelques questions au sujet de la sécurité de votre habitation et surtout pour essayer de répondre à la question suivante:
Savez-vous ce que vous devez faire en cas d’évacuation urgente des habitants de votre maison ou appartement lors d’un incendie ?

Plus de la moitié des incendies sont causés par l’être humain.
Souvent, les incendies dégagent une énorme quantité de fumée. Cette fumée va non seulement vous empêcher de respirer ou vous faire suffoquer, mais elle va aussi obscurcir votre habitation et en faire un véritable labyrinthe. Selon les statistiques des pompiers, entre le début d’un incendie et le moment où l’habitation devient dangereuse à cause du feu ou du dégagement de la fumée, il y a en moyenne 3 minutes … c’est à dire très peu de temps pour réagir !

Avez-vous déjà essayé de quitter votre habitation à tâtons dans l’obscurité ?
Y êtes-vous parvenu sans heurter des meubles ou des objets ?
Imaginez-vous le même scénario en cas d’urgence et en pleine panique !

La prévention

Les détecteurs de fumée

A part les règles de base et de prévoyance à respecter “en bon père de famille” pour éviter tout risque d’incendie, un des moyens de prévention indispensables sont les détecteurs de fumée. Leur utilisation est réglementée selon que vous habitiez dans la région de Bruxelles-Capitale, en Wallonie ou en Flandre.
Munissez-vous de détecteurs homologués (labels CE et EN 14604), placez-les à différents endroits de votre habitation et contrôlez leur fonctionnement régulièrement.

Le plan d’évacuation

Un autre moyen de prévention auquel très peu d’entre nous pensent, c’est l’établissement d’un plan d’évacuation de la maison. Celui-ci doit idéalement tenir compte des points suivants:

  • Sur un plan de votre maison: indiquez les endroits où vous pouvez évacuer les lieux (portes, fenêtres, passages).
  • Indiquez sur le plan d’évacuation l’itinéraire le plus simple et le plus naturel pour quitter les lieux le plus rapidement possible. Commencez à l’étage et favorisez l’évacuation côté rue (c’est de là que viendront les secours).
  • Refaites l’exercice avec un deuxième plan d’évacuation au cas où le premier serait inaccessible à cause du sinistre.
  • Veillez à ce que ce parcours ne soit jamais entravé par des objets (tables, chaises, vélos, poussettes, caisses, jouets, etc) ou par des portes verrouillées ou des fenêtres difficiles à ouvrir.
  • Ne prévoyez jamais une évacuation par les ascenseurs.
  • Passez en revue votre plan d’évacuation avec les autres habitants et mettez-vous d’accord sur un certain nombre de points :
    - qui s’occupe des enfants, des personnes malades ou moins valides, des animaux domestiques ?
    - qui prévient les secours (n° 112) et par quel moyen ?
    - où se rassembler à l’extérieur de la maison à un endroit sûr ?

Ce qu’on ne vous souhaite pas…

Si vous deviez faire face à un incendie, gardez à l’esprit quelques règles de base:

  • Lors de l’évacuation, fermez si possible les portes et fenêtres des pièces que vous quittez.
  • Evitez le plus possible de respirer la fumée: couvrez votre bouche et votre nez d’un linge mouillé. Comme la fumée a tendance à monter vers les étages supérieurs, marchez éventuellement “à quatre pattes” en longeant les murs.
  • Assurez-vous que la pièce où vous vous rendez n’est pas déjà en proie au feu (dans ce cas, la porte et les poignées de porte sont chaudes).
  • Lorsque vous vous êtes mis à l’abri hors de votre habitation, n’essayez pas de retourner à l’intérieur pour chercher l’un ou l’autre objet. Si une personne est malencontreusement restée à l’intérieur, les pompiers seront les plus qualifiés et les mieux équipés pour gérer les secours.

Un petit jeu qui peut être salutaire

Profitez d’un moment calme en famille pour dessiner le plan de votre maison avec vos enfants et faites-les participer au plan d’évacuation.
Pour eux ce sera un jeu, pour votre famille cela pourra peut-être vous sauver la vie !

vie quotidienne

Print Friendly

0 Commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>