Voyager dans un pays froid

By Xavier Van Caneghem le 09/11/2016 in Site Web, Voyage
0
20

La majorité des voyageurs optent naturellement pour une destination chaude et ensoleillée.  Mais d’autres préfèrent malgré tout une destination nettement plus froide (le grand nord, les pôles ou l’altitude,..) pour y faire de grandes randonnées et y découvrir la nature et des paysages exceptionnels.
Quels sont les pièges du froid et comment se protéger ?  

1. Bien faire son choix de destination

-  Informez-vous correctement au sujet du pays ou de la région que vous voulez visiter en fonction de la saison : les températures diurnes et nocturnes, la météo, les randonnées, ….

-  Faites votre valise en fonction du type de voyage : resterez-vous la majeure partie dans une ville ou à l’abri du froid ? Ou choisissez-vous les zones naturelles exposées aux températures négatives ou à la neige ? Ne perdez pas de vue que même dans les pays à climat chaud ou tempéré, une visite en altitude (en montagne) peut vous exposer à des températures très froides. Pensez-y lorsque vous faites vos valises.

2. Bien s’habiller

Dans les pays froids, il convient de se protéger

  • du froid :  afin d’éviter l’hypothermie (*), les engelures, …
  • de l’humidité : elle accroît l’inconfort et absorbe le froid,
  • du soleil : malgré une température très basse, le soleil peut aveugler et brûler la peau,
  • du vent : combiné à des vêtements peu adéquats, il contribue à refroidir rapidement le corps et favorise l’évaporation rapide de la sueur : le corps s’assèche sans qu’on s’en aperçoive.

La règle des 3 couches

La solution pour bien se couvrir n’est pas de porter de gros vêtements chauds et volumineux, mais bien de se vêtir de plusieurs couches de vêtements légers et chauds superposés (ceci permettant de garder un petit espace d’air entre chaque couche).

Première couche : Les sous-vêtements. Les vêtements en coton ont tendance à retenir la transpiration. Si on doit passer plusieurs heures dans le froid, il est donc plus indiqué de porter des vêtements en fibres synthétiques.

Deuxième couche : Elle assure l’apport et le maintien de la chaleur. C’est la couche qui vous donnera de la chaleur tout en vous protégeant du froid. Tout comme les vêtements en coton, les pulls-over en laine peuvent absorber la transpiration, finir par s’alourdir et perdre leur qualité isolante. Si vous optez malgré tout pour la laine, orientez-vous vers des vêtements en laine de mérinos. Dans d’autres cas, rabattez-vous sur des vêtements « polaires » légers que vous trouverez dans les magasins spécialisés.

Troisième couche : La protection extérieure. Cette couche de vêtements doit être suffisamment efficace pour vous protéger de la pluie et du vent. Optez pour un vêtement léger pas trop volumineux.

Quel pantalon ? Ici aussi, mieux vaut choisir un pantalon léger qui vous garantira une protection et une isolation thermique suffisante et durable. Les jeans sont à éviter en cas d’intempéries : ils se gonflent d’humidité, deviennent dès lors de plus en plus inconfortables et perdent leur qualité d’isolation. En plus, ils ne sèchent que très lentement.

Astuce : Revêtez des habits suffisamment larges. Ceux-ci permettront de créer une couche d’air qui vous isolera du froid et ils ne gêneront pas la circulation du sang.

La tête

Savez-vous que la chaleur du corps s’évacue en majeure partie par la tête ? Il est donc très important de bien vous couvrir la tête et les oreilles (un couvre-chef du type chapka est idéal).

Protégez vos yeux si vous vous baladez dans une zone enneigée (lunettes solaires) et votre nez et votre cou si le vent est froid (écharpe ou buff). N’oubliez pas la crème solaire et un baume pour les lèvres.

Les mains et les pieds

Protégez vos mains dans des gants fourrés. Il existe des chauffe-mains réutilisables au cas où vous auriez des mains trop froides.

Choisissez des bottines ou des bottes solides et pas trop lourdes qui protègent vos pieds de l’humidité. Portez une double paire de chaussettes : l’une qui vous garantit un confort et une bonne hygiène du pied, et l’autre qui vous assure une bonne protection thermique.
Si vous souffrez de pieds (ou d’orteils) froids, utilisez des chauffe-pieds ou chauffe-orteils. Il existe aussi dans le commerce des semelles chauffantes.

3. Le matériel

Si vous partez en randonnée, ne vous encombrez pas de matériel inutile. Voyez à ce sujet nos conseils dans l’article “Partir en randonnée: quelques questions préléminaires

Astuce : Vous devez passer la nuit dans une tente dans le froid ? Essayez de trouver un matériau naturel que vous disposez entre le sol et le tapis de sol de votre tente, comme p.ex. du feuillage ou des aiguilles de pin : il servira de couche d’isolation.
Placez un matériau isolant entre vous et le sol et choisissez un sac de couchage adapté pour passer la nuit dans des températures négatives. Ne perdez pas de vue que tout ce qui reste exposé au froid risque de geler la nuit !

4. Bien s’alimenter

Votre corps dépensera plus d’énergie dans des régions froides que dans un climat tempéré. Prévoyez régulièrement une pause pour vous restaurer avec des aliments énergisants (mais pas trop lourds). Favorisez des boissons chaudes (thermos). N’oubliez-pas que des boissons froides risquent de geler. Evitez l’alcool : son premier effet vous donnera un « coup de chaleur », mais celui-ci ne sera que très temporaire.

(*) Note : l’hypothermie apparaît lorsque la température corporelle est inférieure à 35°C. Elle peut être dangereuse si elle est intense et/ou prolongée. Appelez dès lors immédiatement les secours.

voyage

Print Friendly

0 Commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>