Comment voyager avec un handicap physique ?

By Eva Delfosse le 20/04/2017 in Santé, Site Web, Vacances, Voyage
0
3

Partir en voyage lorsqu’on est une personne à mobilité réduite peut sembler difficile, voire insurmontable. Pourtant, si l’on se prépare bien, il existe d’innombrables opportunités pour effectuer un magnifique voyage ! Le monde est désormais accessible à tous : il suffit de savoir par où commencer.

 1. La destination et le séjour

Avant de partir, il faut s’assurer de plusieurs choses pour profiter pleinement de son voyage et avoir l’esprit tranquille.

✔  Comptez-vous partir loin ? Un voyage lointain peut s’avérer attirant, mais il vous éloigne de l’aide et du support habituels. Réfléchissez-y avant de choisir votre destination.

✔  Partez-vous seul ou accompagné ? Si votre handicap requiert une présence quotidienne, mieux vaut penser à voyager avec une personne qui pourra vous assister si nécessaire.

✔  Votre destination dispose-t-elle d’un relief accidenté ? Pas besoin d’aller dans un pays montagneux pour trouver du relief. Chaque ville peut avoir une topographie variable avec des parties hautes et des parties basses (pensez par exemple à Bruxelles). Faites-y attention et vérifiez si vous pouvez accéder aisément aux endroits que vous désirez visiter.

bus symboles handicap

✔  Le pays que vous comptez visiter est-il bien équipé pour accueillir les personnes handicapées ? Certaines villes disposent de toutes les installations nécessaires pour le confort des personnes à mobilité réduite, mais d’autres en revanche peuvent s’avérer particulièrement inhospitalières à ce sujet. Assurez-vous que les musées, les sites touristiques que vous comptez visiter et les lieux de séjours aient l’infrastructure adaptée. Vous trouverez généralement cette information sur leur site.  Certains labels garantissent un accueil particulier et un environnement approprié (comme le label Tourisme et Handicap en France).

2. La préparation

Avant de prévoir un voyage, consultez votre médecin traitant pour qu’il évalue la faisabilité du voyage :

  • Il vous déconseillera peut-être certains climats, trop chauds ou trop humides, ainsi que des villes trop polluées en cas de problèmes respiratoires ;
  • Il vous indiquera quels sont les vaccins obligatoires ou conseillés pour les destinations tropicales et vous indiquera s’ils sont compatibles avec votre traitement ;
  • Il évaluera si votre état de santé général vous permet de réaliser votre voyage ou si vous devez reconsidérer votre destination ou type de voyage.

N’oubliez pas de prévoir :

3. Le moyen de transport

handicap et voiture

Voyager en voiture

La voiture est le moyen de transport le plus simple pour une personne à mobilité réduite pouvant conduire un véhicule :

  • La conduite de la voiture est adaptée à son conducteur ;
  • Le voiture vous mène souvent au plus près de votre destination finale;
  • Bon nombre d’hôtels ou lieux de séjour disposent d’une infrastructure appropriée (parking réservé, rampe d’accès, large ascenseur, …) ;
  • La carte Européenne de stationnement vous permet de bénéficier de places réservées partout en Europe (demandez la carte au n° 0800/987.99);
  • Certains sites proposent la location de voitures adaptées aux personnes à mobilité réduite.

 Voyager en train

La SNCB dispose de tarifs spéciaux pour les personnes atteintes d’un handicap : la gratuité pour les aveugles ou malvoyants en 2e classe et la gratuité pour les accompagnants de personnes à mobilité réduite. Elle garantit également une assistance à bord du train, gratuite et à la demande, pour laquelle il est préférable de prévenir 3h à l’avance (dans le cas d’un trajet national sans correspondance), 24h à l’avance (dans le cas d’un trajet national avec correspondance) ou 48h à l’avance (dans le cas d’un trajet international) en appelant le Contact Center au 02 528 28 28.

Voyager en avion

Il est utile de lire le Règlement européen 1107/2006 qui détermine les droits des personnes handicapées ou à mobilité réduite qui souhaitent prendre l’avion. Une compagnie aérienne ou une agence de voyages ne peut jamais vous empêcher d’acheter un billet d’avion en raison de votre état physique. Elle ne pourrait refuser que si la personne ne peut être transportée pour des raisons de sécurité, de logistique ou pour cause médicale.
Attention : La compagnie aérienne peut, pour des raisons de sécurité, exiger qu’une personne avec un handicap ou à mobilité réduite soit accompagnée par une personne en mesure de lui fournir l’assistance nécessaire.

Tous les aéroports européens sont tenus de vous offrir une assistance gratuite si vous présentez un handicap ou une mobilité réduite. Il en va de même pour les compagnies aériennes (ne pas oublier de prévenir la compagnie aérienne au moins 48h à l’avance).
Par exemple :

Si des bouteilles d’oxygène doivent être prévues, il est nécessaire de remplir au préalable le formulaire MEDIF et de le fournir à l’aéroport et à la compagnie aérienne concernés. Pour certaines maladies, un certificat médical est exigé avec la confirmation du médecin que le passager peut entreprendre le vol sans encourir de risques médicaux.

Pour les personnes qui voyagent souvent, mieux vaut utiliser la carte FREMEC (FREquent traveller MEdical Card), valable 5 ans. Il suffit de communiquer le numéro de votre carte à la compagnie et le tour est joué !

Les bons guides de voyage donnent également des conseils précieux pour préparer un voyage lorsqu’on est atteint d’un handicap : par exemple, le Lonely Planet ou le Guide du Routard.

Lisez aussi :

voyage

Print Friendly

0 Commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>