Survivre à une avalanche

By Xavier Van Caneghem le 06/01/2016 in Sports d'hiver
0
19

Vous passez vos vacances à la neige dans la montagne ?
Que faire pour éviter d’être victime d’une avalanche ?
Comment réagir lorsqu’on est surpris par une avalanche ?

Une règle élémentaire  

Pour éviter un maximum de risques, restez sur les pistes sécurisées !

Même si le risque zéro n’existe sur aucun type de piste, la meilleure prévention est de rester sur les pistes balisées du domaine skiable. Ces pistes sont entretenues et sécurisées tous les jours par des spécialistes qui, au besoin, déclenchent préventivement des avalanches afin d’en écarter les risques.
Sur place, les stations de ski affichent le niveau de risquen (voir ci-dessous).

Le risque du hors-piste

La pratique d’un sport d’hiver en hors-piste ne s’improvise pas et ne se fait pas sur un coup de tête pour le plaisir de se lancer en premier sur de la neige fraîche.
Non seulement le danger d’avalanche y est plus important, mais les endroits non sécurisés sont la cause d’un grand nombre d’accidents dont les conséquences sont souvent très graves, voire fatales.
Ne perdez pas de vue qu’après une chute de neige, il est conseillé d’attendre que la nouvelle couche se stabilise. Ceci peut durer facilement deux à trois jours, ou même davantage selon l’état et la consistance de la couche inférieure sur laquelle repose le nouveau manteau neigeux.
Le risque d’avalanche est plus grand lorsque la nouvelle couche de neige tombe sur une couche de glace (neige fondue qui a regelé).

Les skieurs en hors-pistes doivent donc être conscients des risques et doivent

  • bien s’informer à l’avance;
  • se faire accompagner de personnes (guides de montagne ou moniteurs de ski professionnels) qui connaissent parfaitement les risques des endroits visités;
  • bien connaître l’évolution des conditions météo à brève échéance;
  • établir soigneusement leur itinéraire en connaissance de cause et en faire part à des personnes restant au point de départ;
  • disposer de l’équipement de sécurité indispensable (système de détection (émetteur-récepteur) de victimes d’avalanches (du type ARVA®, Pieps®, Mammut® ou autre),  une pelle, une sonde, éventuellement un coussin airbag…). Portez l’émetteur-récepteur sur vous et non dans un sac à dos, que vous risqueriez de perdre dans l’avalanche.

Surtout, ne partez jamais seul à l’aventure !

Les réflexes à avoir si vous êtes surpris par une avalanche

  • Essayez de sortir de la zone de l’avalanche en vous rapprochant le plus vite possible du bord de la coulée de neige.
  • Si vous êtes emporté par l’avalanche : essayez de vous défaire de vos skis et de vos bâtons de ski et faites des “mouvements de natation” pour tenter de rester le plus possible en surface.
    Cramponnez-vous à tout ce qui peut vous retenir (arbre, rocher, …).
  • Essayez de protéger votre visage (bouche et nez) afin d’éviter d’avaler de la neige. 
  • Dès que la coulée s’est arrêtée, mettez-vous en boule et aménagez une poche d’air autour de vous. 
  • Gardez votre sang froid : la panique est mauvaise conseillère. Respirez calmement et gardez votre énergie pour essayer de vous dégager.

L’échelle européenne des risques d’avalanches

Les risques d’avalanches sont repris sur une échelle à 5 niveaux.

Cliquez ici pour connaître les  5 niveaux de risques d’avalanches.

Si vous cherchez plus d’information, Météo France a édité un guide pratique très détaillé au sujet des avalanches, de ses risques et de la prévention.

Quelques sites utiles pour vous informer

voyage

Print Friendly

0 Commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>