Prendre l’avion avec une otite, une mauvaise idée

By Europ Assistance le 11/04/2014 in Air, Enfants, Monde, Santé
0
133

Imposer à votre enfant de prendre l’avion avec une otite peut être dangereux pour sa santé. Voici nos conseils pour éviter les problèmes éventuels.

Si 80 % des enfants font une otite avant l’âge de 3 ans, 45 % d’entre eux en font même jusqu’à trois durant cette période de leur vie. La question se pose donc de savoir si prendre l’avion ne va pas déchirer le tympan de l’enfant malade ou lui causer de fortes douleurs.

L’avion, une question de dépressurisation

Le problème des otites lorsqu’on voyage en avion réside dans la différence de pression. Quand l’avion est en vol, l’air présent dans les oreilles se dilate et son surplus est évacué par la trompe d’Eustache. Par contre, à l’atterrissage, la pression ambiante augmente et provoque une différence de pression entre l’extérieur et l’intérieur de l’oreille. Pour équilibrer cette pression, il existe différentes positions : bailler, sucer un bonbon, mâcher un chewing-gum, déglutir ou pratiquer la manœuvre de Valsalva (pincer le nez et essayer d’expirer par le nez, la bouche fermée). Mais, avec une otite, cet équilibrage peut être compromis.

Prendre l’avion avec un otite, 4 cas de figure

Si vous prenez l’avion avec un enfant atteint d’une otite ou qui porte des yoyos, 4 cas de figure sont à considérer :

  1. Votre enfant fait une otite externe (ou « l’otite du baigneur ») : ce type d’otite est une inflammation du conduit auditif vers l’extérieur de l’oreille, juste après le tympan. Dans ce cas, le voyage en avion est possible parce que l’équilibrage de la pression n’est pas compromis. Les symptômes peuvent être une enflure du conduit, des pleurs fréquents suite à la douleur et une irritabilité, ou une hypersensibilité lorsqu’on touche l’oreille. L’enfant peut également se frotter ou se gratter les oreilles.
  2. Votre enfant fait une otite séreuse ou mucoïde : dans ce cas, il vous faudra consulter votre médecin. Cet type d’otite est une accumulation de liquide à l’arrière du tympan. Les symptômes sont difficiles à détecter puisqu’il ne s’agit pas d’une infection (pas de douleur ou de fièvre). Un enfant atteint d’une telle otite subit une perte auditive et aura dès lors tendance à augmenter le son de la télévision, de faire répéter ce qu’on lui dit ou à s’isoler. Si votre médecin vous confirme que le tympan est percé (de sorte que le liquide puisse s’échapper), le voyage est possible. Dans tous les autres cas, l’avion est contre-indiqué.
  3. Votre enfant fait une otite moyenne aiguë (OMA) : un voyage en avion est contre-indiqué. L’OMA est une infection de l’oreille interne qui provoque une accumulation de pus derrière le tympan. Les symptômes d’une OMA sont très douloureux. Votre enfant devient irritable ou pleure, touche constamment son ou ses oreille(s) ou se réveille la nuit, la taie d’oreiller tachée de sang ou de pus. Il est conseillé d’attendre 2 semaines après la fin du traitement avant de prendre l’avion.
  4. Enfin, si votre enfant porte des aérateurs transtympaniques (autrement dit, des tubes ou encore des yoyos), pour éviter par exemple des otites chroniques, il n’y a pas de problème quant à l’équilibrage de la pression puisque les aérateurs sont placés sur le tympan pour permettre à l’air de circuler entre l’intérieur et l’extérieur de l’oreille.

Si vous envisagez un voyage en avion et que vous ou votre enfant présentez les symptômes d’une otite, demandez conseil à votre médecin ou pédiatre traitant (ou à votre ORL).
Lisez aussi nos conseils pour voyager avec de jeunes enfants.

Dernier conseil : comme l’otite est souvent causée par de l’eau souillée qui pénètre dans l’oreille lors de la natation, d’une douche ou d’un bain, une bonne hygiène de oreille est importante : coton tige (sans pénétrer trop loin dans le conduit et en l’utilisant uniquement pour nettoyer la partie visible de l’oreille!) ou spray.
Pensez-y lorsque vos enfants passent leurs vacances à la piscine !

Protégez-vous et vos enfants grâce à une assurance voyage si vous envisagez de voyager en avion.
Un voyage en avion peut également causer un mal de dents temporaire. Lisez à ce sujet l’article “Le mal de dents en voyage”.

mobilité

Print Friendly

0 Commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>