Partir à vélo à l’école en toute sécurité

By Xavier Van Caneghem le 28/09/2015 in Enfants, Mobilité
0
20

Votre enfant se rend-il à vélo à l’école, seul ou accompagné ?
Quels sont les points d’attention pour faire le parcours en toute sécurité ?

Quelques règles pour partir à l’école à vélo en toute sécurité

1. Bien choisir le vélo

  • Choisissez un vélo qui correspond à la taille de l’enfant. Trop souvent, les enfants partent sur un vélo trop petit ou trop grand pour leur taille. Ceci rend la conduite non seulement inconfortable, mais aussi dangereuse.
    Votre enfant grandira pendant l’année scolaire : tenez-en compte lors de l’achat du vélo.
  • A l’achat: tenez-compte du poids, de la solidité, des accessoires, de la facilité à régler la selle, de la sécurité de la bicyclette.
  • Veillez à ce que le vélo soit équipé de tous les accessoires de sécurité : éclairage, catadioptres, sonnette, lampes clignotantes, … et que la chaîne et les freins soient en bon état. Certains vélos sont munis d’un petit drapeau qu’on peut déployer latéralement à l’arrière : ils incitent les automobilistes à garder une distance de sécurité en passant à côté du vélo. 

2. Bien équiper votre enfant

  • Munissez votre enfant d’un casque bien adapté à sa tête. Pour le protéger lors d’une chute, vous pouvez aussi  l’équiper de gants, de genouillères ou de coudières.
  • Votre enfant doit être vu ! Faites-lui porter des vêtements réfléchissants ou éventuellement un brassard ou une ceinture réfléchissante et mettez-lui un gilet fluo.

3. Avant de partir

  • Contrôlez le bon fonctionnement du vélo (dont les freins et le gonflage des pneus).
  • Réglez bien la position de la selle. Votre enfant doit avoir un accès facile aux pédales et doit pouvoir mettre pied à terre sans déséquilibrer sa bicyclette.
  • Veillez à ce que l’enfant porte son cartable de préférence sur le dos ou éventuellement bien arrimé sur le porte bagage. Ne suspendez jamais le cartable au guidon, il risquerait de déséquilibrer le vélo. 

4. L’itinéraire

  • Choisissez un itinéraire qui offre le plus de sécurité (avec pistes cyclables, des routes où la vitesse des voitures est limitée, des routes pas trop fréquentées (surtout par les poids-lourds), évitez les traversées et croisements dangereux (qu’il vaut mieux traverser à pied !)).
    Parfois cet itinéraire “idéal” n’est pas le plus court de votre domicile à l’école !
  • Testez l’itinéraire en conditions réelles avec votre enfant avant de l’envoyer seul sur la route. 
  • Informez-vous pour savoir s’il y a d’autres enfants qui suivent le même itinéraire à vélo : rouler en groupe offre plus de sécurité en terme de visibilité et d’aide en cas de souci.
  • Les conditions météo changent dans le courant de l’année au gré des saisons: prévoyez un moyen de transport alternatif si les conditions ne garantissent plus un trajet en toute sécurité (tempête, forte pluie, verglas, neige, …).
  • Prévoyez un système de sécurité antivol (p.ex. cadenas) et informez-vous de l’endroit où l’enfant peut ranger son vélo à l’école.

5. Si vous accompagnez votre enfant à vélo

  • Si votre enfant a peu d’expérience, mieux vaut l’accompagner à l’école. Roulez si possible à sa gauche afin de le protéger du trafic qui vous frôle. Autrement, mettez-vous derrière lui afin de pouvoir le tenir à l’œil et anticiper les dangers.
  • Lors de la conduite, votre enfant doit obéir à vos injonctions, du type « Arrête-toi », « Roule moins vite », « Reste de ton côté », « Attention au piéton », etc.
  • Respectez les règles de circulation afin d’être vous-même un exemple pour votre enfant.
  • A savoir : s’il a moins de 9 ans et utilise un vélo dont les roues ont un diamètre de max. 50 cm, votre enfant peut rouler sur les trottoirs.

6. Si votre enfant part seul à vélo

  • N’envisagez cette solution que si vous enfant est suffisamment aguerri et expérimenté pour partir seul. Il doit bien connaître les dangers, pouvoir évaluer les risques (vitesse des automobilistes, règles de priorité, …) et bien respecter les règles de conduite (indiquer par le bras qu’il va tourner, regarder derrière lui lors d’une manœuvre sans perdre son équilibre, s’assurer que l’automobiliste l’ait bien vu, anticiper, etc.).
  • Donnez-lui un moyen pour vous prévenir en cas de problème (un GSM ou des endroits le long de la route où votre enfant peut vous appeler en cas de besoin). Glissez vos coordonnées dans le cartable ou le portefeuille de l’enfant. Demandez éventuellement à l’enfant de vous prévenir (sms) lorsqu’il est arrivé.

Lien utile, la brochure de l’IBSR : “Les enfants à vélo”

.
mobilité

Print Friendly

0 Commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>