L’équipement obligatoire du motard

By Xavier Van Caneghem le 13/11/2014 in Mobilité, Motards
0
99

Pour pouvoir profiter d’un déplacement ou d’une agréable randonnée à moto, il n’est pas suffisant de disposer d’un bel engin flamboyant en bon état de marche. L’équipement contribue également à la sécurité du motard.
Serge, le motard d’Europ Assistance, nous dresse la liste de ce qui doit faire partie de l’équipement obligatoire de chaque motard.

L’équipement obligatoire des motards

Avant le 1er sept 2011,  seul le port du casque était obligatoire en moto. Depuis lors, un équipement minimum est requis. Le code de la route stipule que tout motard doit porter “des vêtements de protection”. Concrètement, il  s’agit d’un casque, de gants, de vêtements longs recouvrant les bras et les jambes et de chaussures (bottes ou bottillons) qui protègent les pieds et les chevilles.

Avant toute chose, quelques questions :

Quel usage faites-vous de votre moto ?
L’utilisez-vous pour de longues randonnées ? Pour effectuer de courtes distances ?
Vous circuler principalement en ville ? Sur autoroute ? Par tout type de temps ?

La réponse à ces quelques questions vous permettra de sélectionner l’équipement le plus adéquat lorsque vous vous rendrez dans un magasin spécialisé.

1. Le casque

Le casque doit être homologué. Si vous l’achetez dans un magasin spécialisé, il le sera certainement.
Il existe sur le marché différents types de casques :

  • Le “jet” : (voir photo) il est léger et offre un grand angle de vision, mais n’est pas idéal lors d’intempéries ou par temps froid.
  • Le casque intégral : (voir photo) il protège la tête et le menton et offre une meilleure protection. Son inconvénient est un angle de vision plus limité, son poids et son ‘inconfort’ par temps chaud.
  • Le casque intégral modulable : (voir photo) c’est un casque intégral qui permet le retrait de la mentonnière.

Pour Serge, le casque intégral ou modulable est préférable au petit casque jet, qui permet une meilleure visibilité mais ne protège pas le menton.

Bon à savoir :

  • Lors du choix du casque, mieux vaut opter pour un modèle serrant plutôt qu’un modèle trop grand. L’intérieur du casque va s’élargir quelque peu avec le temps.
  • Le casque permet aussi d’être vu par les autres usagers de la route. Mieux vaut donc choisir des couleurs bien visibles de loin (de préférence le blanc, le rouge, le jaune, l’orange).
  • Le casque ne doit pas non plus être trop vieux. Les rayons du soleil altèrent sa matière extérieure et il perd de sa solidité avec le temps. Remplacez-le environ tous les 3 ans.
  • Un casque ne doit jamais avoir subi un choc correspondant à une chute d’une hauteur de plus d’un mètre. Si c’est le cas, la frigolite qui se trouve à l’intérieur se compresse et la coque se fragilise. Ces dommages ne se voient souvent pas de l’extérieur. Si votre casque a été impacté par une chute ou un accident, mieux vaut le remplacer.
  • Si une visière fumée protège bien de la lumière vive du soleil, elle ne permettra pas d’avoir une vision parfaite si le temps change. Songez-y lors de l’achat ! Choisissez un casque avec visière de bonne qualité qui garantit une bonne vision frontale et latérale non déformée.
  • N’achetez pas un “casque d’occasion”. Celui-ci aura peut-être subi un choc ou sera “trop vieux” et ne garantira pas votre sécurité.

2. Les gants

Ils sont tout aussi obligatoires, même si beaucoup de motards n’aiment pas les porter, surtout par temps chaud. Bien que la loi n’impose pas un certain type de gants, il est préférable de rouler avec des gants en cuir ou en matière synthétique avec protections. N’oubliez pas que ce sont souvent les mains qui “encaissent” le choc lors d’une chute. Choisissez des gants qui permettent un bon maniement des fonctionnalités de votre moto.

3.   Les chaussures

Celles-ci doivent être suffisamment hautes afin de protéger les malléoles (les chevilles). Là aussi, il est mieux de conduire avec des bottes de moto ou de bonnes bottines que des chaussures en toile style « Converse » qui, bien que recouvrant les malléoles, ne sont pas assez rigides.
Dans beaucoup d’accidents, un pied se trouve coincé entre la moto renversée et la route. Une douloureuse fracture du pied ou de la cheville peut souvent être évitée grâce à des chaussures adéquates qui amortissent le choc.

4. Les vêtements

Des vêtements appropriés (veste de motard, long pantalon) en cuir ou en tissu (évitez le nylon) vous offriront une protection lors d’une chute, mais aussi par temps de pluie. Favorisez des vêtements solides, imperméables, “respirants” et résistants à l’abrasion ou le frottement.
N’oubliez pas non plus votre veste fluo ou réfléchissante qui vous permettra d’être vu à distance.

Lisez aussi l’article :“Transporter des enfants à moto”

Et voyez notre Dossier “Motards”

mobilité

Print Friendly

0 Commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>