La conduite automobile dans les tunnels

By Xavier Van Caneghem le 07/01/2016 in Mobilité, Site Web, Véhicule vacances
0
14

Eté comme hiver, beaucoup de vacanciers se rendent en voiture dans les montagnes ou doivent traverser les montagnes pour rejoindre leur destination. Parfois, ils y empruntent un ou plusieurs longs tunnels routiers.
Quelle est la meilleure conduite automobile dans un long tunnel ou passage souterrain ?
Que faire en cas de panne, d’incendie ou d’accident ?

Voici quelques conseils…

Avant d’arriver au tunnel

  • Préparez votre itinéraire en y intégrant les péages éventuels des tunnels et en tenant compte des prévisions du trafic. Ne vous faites pas surprendre par la longueur du tunnel.
  • Suivez les informations routières (les fréquences radio sont indiquées à l’approche du tunnel) pour rester au courant des files ou des accidents.
  • N’entrez pas dans le tunnel si votre véhicule indique une anomalie technique (batterie, niveau d’huile, liquide des freins, surchauffe, …).
  • Veillez à ne pas tomber en panne de carburant dans le tunnel !  

Dans le tunnel

  • Allumez toujours vos phares et ôtez vos lunettes de soleil.
  • Respectez les limitations de vitesse et les règles de dépassement.
  • Gardez une distance de sécurité par rapport au véhicule devant vous (distance minimale de freinage).
  • Gardez votre droite.
  • Surtout : ne faites jamais demi-tour ou marche arrière ! 
  • Suivez les instructions données par les panneaux d’information ou par les haut-parleurs.

En cas de circulation à l’arrêt

  • Prévenez le véhicule qui vous suit de la présence d’une file en enclenchant vos feux de détresse.
  • Gardez une distance de quelques mètres par rapport au véhicule qui vous précède.
  • Si la file est à l’arrêt pendant une longue durée : coupez votre moteur, ne quittez pas votre véhicule et écoutez l’info trafic.

En cas de panne 

  1. Indiquez votre problème aux véhicules qui vous suivent en allumant vos feux de détresse.
  2. Si possible, immobilisez votre véhicule le plus possible à droite de la route ou à un endroit prévu à cet effet (bande d’arrêt d’urgence, niche de secours) et coupez le moteur.
  3. Enfilez le gilet de sécurité, quittez votre véhicule en étant très prudent afin de vous rendre à un téléphone de secours (poste SOS). Ce téléphone d’urgence vous mettra directement en contact avec les services d’urgence qui interviennent dans le tunnel tout en vous localisant précisément. Il est donc conseillé de favoriser cette solution plutôt que d’appeler les secours avec votre téléphone portable. 
  4. Attendez les secours ou le dépannage à l’abri dans votre véhicule.

En cas d’incendie

  • Suivez les indications 1 à 3 reprises ci-dessus en cas de panne.
  • Ne poursuivez votre route que si le problème d’incendie est mineur, vous permet de circuler en sécurité et de quitter rapidement le tunnel.
    Ne faites jamais marche arrière ou demi-tour.
  • Si le problème d’incendie est mineur (début d’incendie), essayez de l’éteindre. Si l’incendie est trop important, quittez le tunnel via une issue de secours.
  • S’il y a des blessés, donnez-leur les premiers soins.
  • Si le véhicule qui vous précède est accidenté ou en feu, enclenchez vos feux de détresse, garer-vous le plus à droite possible de la route en respectant une distance de sécurité, enfilez votre gilet fluo et portez secours aux blessés éventuels.

.
mobilité

Print Friendly

0 Commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>