Ce qui nous manque à l’autre bout du monde

By Xavier Van Caneghem le 25/06/2014 in Tour du monde
0
4

Nos globe-trotters du Monde au Tournant ont quitté la Belgique depuis plusieurs mois déjà. Ils découvrent tous les jours de magnifiques endroits à l’autre bout du monde et rencontrent des gens sympathiques de cultures très différentes.

Cependant, la Belgique leur manque-t-elle? Ci-dessous, leur réponse…

« Xavier d’Europ Assistance nous a demandé ce qui nous manquait le plus, loin de notre patrie.
Et bien, on va te répondre Xavier !” (avec une voix bruxelloise pour une kriek d’une marque bien connue)…

Une bonne douche

Pendant notre premier mois au Kenya et en Tanzanie, il nous a surtout manqué une douche. Nous ne nous sommes quasiment lavé qu’à la “bucket” (au seau) pendant les 40 premiers jours, et nous n’avons vu un bain qu’après 30 jours ! Même si l’eau était froide, nous en avons bien profité…

Gastronomie et spécialités belges

En fait, on se rend compte que c’est surtout notre cuisine traditionnelle et la bière qui nous manque.  Après trois mois sans bière belge, nous sommes allés dans une franchise belge à Bangkok: Julie avait la larme à l’oeil en buvant une bière de 11.3%, sussurant “elle est encore meilleure que dans mes souvenirs !”.

Quant à Michel, il est aussi très “sucré” : le chocolat praliné, les gaufres chaudes des camionnettes jaunes entre les Beaux-arts de Bruxelles et le Mont des arts, sans oublier les speculoos… Nous aimons aller au centre-ville de Bruxelles chercher des pralines pour que nos amis étrangers en visite puissent goûter du bon chocolat.

Pendant ce voyage, nous avons cuisiné plusieurs fois des plats belges et/ou européens : des carbonnades flamandes, des frites cuites deux fois, du risotto. En fait, si vous logez chez les gens loin de chez vous, ou si vous rencontrez des Belges (francophones ou néerlandophones) aux antipodes, cuisiner un plat de chez nous fera autant plaisir aux convives qu’à vous-même.

La joie de vivre “à la belge”

Un peu d’humour belge de temps en temps nous fait du bien. Il y a une certaine ambiance, une chaleur et un côté franc en Belgique que nous avons retrouvé chez les nombreux Belges que nous avons croisé en voyage, surtout en Asie. Francophones ou néerlandophones (nous n’avons pas encore rencontré de germanophones) : nous voyons bien que nous partageons la même culture belge !
Cela nous aurait fait plaisir de retrouver l’ambiance qui règne dans un bon bar en Belgique lors de la Coupe du Monde de football. Mais voyager pendant une Coupe du Monde présente aussi certains avantages. Même perdus dans un petit village laotien, on trouve toujours un habitant local pour vous inviter à voir le match de votre équipe chez lui… ce qui facilite grandement les contacts.

Michel n’a pas pu voter. Il aime la politique et il aurait voulu faire son devoir d’électeur. Malheureusement, il est tombé malade au moment de se rendre à l’ambassade. Pas de vote pour lui cette année donc (lorsque nous sommes à l’étranger, le vote n’est pas une obligation) mais Julie avait prévu une procuration.

Et bien sûr, nos amis et nos familles nous manquent. Nous sommes maintenant bien installés dans ce tour du monde mais nous savons que peu de nos proches auront l’occasion de nous rendre visite: les parents de Julie en Nouvelle-Zélande, peut-être notre ancienne colocataire Julie et son copain Constantin (aussi en NZ). Nous aimerions que d’autres amis européens nous rejoignent. Nous savons aussi que nous reverrons des gens que nous avons croisé en voyage ou que nous avons accueilli à Bruxelles et on se réjouit d’aller pêcher avec eux ou d’aller prendre une bonne bière (belge) en leur compagnie. »

Michel et Julie au Laos,  juin 2014

 

Print Friendly

0 Commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>