Be-alert vous prévient en cas de situation d’urgence

By Xavier Van Caneghem le 22/09/2016 in Sécurité, Site Web, Vie quotidienne
0
10

La nouvelle application Be-alert vous permet d’être alerté rapidement par les autorités en cas de catastrophe.

Une alerte en situation d’urgence

Notre pays n’est malheureusement pas à l’abri d’une situation d’urgence ou une catastrophe de grande ampleur, comme une violente explosion, un tremblement de terre, un crash aérien, un acte de terrorisme, un accident nucléaire, etc. Dans ces cas, la population concernée doit être alertée dans les plus brefs délais afin de se protéger et de se mettre à l’abri, ou afin de savoir comment réagir.
Cette alerte est d’autant plus urgente si vous habitez ou circulez dans ou à proximité de la zone de la catastrophe ou à proximité de zones sensibles (comme celles proches d’une centrale nucléaire ou d’une usine « Seveso »).

Une alerte peut aussi intervenir en cas d’accident de la route ou d’accident ferroviaire ou fluvial (p.ex. un crash ou une collision faisant échapper et se disperser en plein air des matières toxiques).

Comment les autorités vous alertent-elles d’une catastrophe ?

Des réseaux de sirènes

SirèneNotre pays dispose d’un réseau de 540 sirènes, réparties à proximité des entreprises Seveso et des centrales nucléaires. En cas d’alerte, ces sirènes peuvent envoyer un signal sonore ou un message parlé (p.ex.  ”restez dans votre habitation”, “fermez portes et fenêtres”, etc).

Ce réseau est contrôlé quotidiennement par des tests silencieux et tous les trois mois par des tests sonores.

Des patrouilles de police, des interventions de la protection civile ou des pompiers, …

Les autorités peuvent être amenées à prévenir la population en diffusant des messages par haut-parleurs ou en sonnant à la porte des personnes exposées au danger.
Ce processus exige cependant toute une logistique et demande beaucoup de temps pour prévenir tous les intéressés.

Be-alert : un tout nouvel outil efficace

be-alertLe système Be-alert est un nouvel outil d’alerte qui permet aux autorités d’envoyer un message aux personnes concernées.
Pour recevoir un message d’alerte, vous devez toutefois vous avoir inscrit préalablement via www.be-alert.be.

Vous pouvez dès lors choisir de recevoir l’alerte par un des moyens suivants :

  • par e-mail;
  • par sms sur téléphone mobile;
  • par message parlé sur téléphone mobile ou fixe;
  • par message sur réseaux sociaux;
  • par fax.

Autres moyens

Parallèlement, les autorités utiliseront bien entendu aussi d’autres moyens, comme leur centre de crise (numéro d’appel et site internet ouvert suite à une catastrophe), les médias (radios, télés, sites internet d’actualités ou sites des autorités) et leurs propres réseaux sociaux (Facebook, Twitter).

Les 5 réflexes en cas d’alerte

Si une sirène ou un message des autorités vous prévient d’une catastrophe ou d’un risque imminent et vous demande de vous mettre à l’abri, il est utile de tenir compte de 5 règles à suivre :

  1. Mettez-vous et vos proches à l’abri à l’intérieur d’un bâtiment (le bâtiment le plus proche) et attendez la fin de l’alerte.
  2. Fermez les portes et les fenêtres, restez au rez-de-chaussée et éloignez-vous des fenêtres.
  3. Restez informé (via les médias, les sites internet, be-alert).
  4. Ne téléphonez pas si ce n’est pas indispensable. Les réseaux téléphoniques portables risquent d’être très rapidement saturés. Il est donc indiqué de ne pas les surcharger afin qu’ils restent opérationnels pour ceux qui en ont vraiment besoin.
  5. Laissez les enfants à l’école. Les écoles suivront les mêmes mesures de sécurité que vous et mettront vos enfants à l’abri. Vouloir absolument les cherchez risque de vous exposer inutilement au danger. Attendez la fin de l’alerte, contactez l’école et voyez quels sont les moyens mis en œuvre pour que vous puissiez récupérer vos enfants en toute sécurité.

Liens utiles :

http://www.be-alert.be
http://www.seveso.be 

Voyez aussi notre dossier “Voyage et sécurité”

vie quotidienne

Print Friendly

0 Commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>