La bande d’arrêt d’urgence: pas pour un dépassement

By Xavier Van Caneghem le 19/10/2015 in Mobilité
0
20

La bande d’arrêt d’urgence est de plus en plus utilisée à mauvais escient par certains conducteurs. 

Certains y voient un moyen de dépasser les files afin de s’engager plus loin dans une sortie ou un changement de voie. D’autres s’y arrêtent pour répondre à des appels téléphoniques.
Est-ce permis ? Comment utiliser la bande d’arrêt en cas d’urgence ?

L’utilisation illicite de la bande d’arrêt d’urgence

Tout futur conducteur qui pioche le code de la route pour son examen du permis de conduire le sait :
la bande d’arrêt d’urgence ne peut être utilisée que lors d’une panne, d’un accident (ou accrochage) ou d’un malaise éventuel du conducteur.

Dans tout autre cas, l’utilisation de la bande d’arrêt d’urgence est illicite et expose le conducteur à une infraction du premier degré (soit une amende de 55 € en cas de perception immédiate). Cette infraction peut mener à une amende plus importante ou à une sanction sévère si la police estime que le conducteur a mis en danger la sécurité des autres usagers.
Exception faite des cas exposés ci-dessus, la bande d’arrêt d’urgence doit permettre aux services de secours d’atteindre rapidement et sans entrave le lieu d’un accident.

Comment faire en cas d’urgence ?

  • N’utilisez la bande d’arrêt d’urgence que si c’est réellement nécessaire. Mieux vaut essayer (si possible) de quitter l’autoroute dès la sortie suivante ou de vous immobiliser sur une aire de repos ou un parking. Vous y serez plus en sécurité que le long de la route.
  • Evitez de vous arrêter à proximité d’un rétrécissement de la bande d’arrêt d’urgence ou d’un pilier de pont. Une distance trop courte vous empêchera de reprendre suffisamment de vitesse pour vous réinsérer dans le flux de voitures.
  • Immobilisez votre véhicule le plus près possible du rail de sécurité ou du côté de la route.
  • Mettez votre gilet fluo avant de sortir du véhicule (il doit toujours être à portée de main du conducteur).
  • Faites très attention lorsque vous quittez votre véhicule et devez circuler du côté du trafic : beaucoup d’accidents sont dus aux déséquilibres provoqués par le déplacement d’air généré par le trafic ! 
  • Signalez la présence de votre véhicule (triangle de sécurité et feux de détresse).
  • Evitez le plus possible de retourner à votre véhicule dans l’attente du service de dépannage.
  • Ne traversez jamais l’autoroute.
  • Ne changez pas un pneu crevé ‘côté trafic’. Faites plutôt appel à un service de dépannage. Il signalera mieux que vous la présence du véhicule en panne et fera le nécessaire pour vous dépanner.
  • Ne laissez personne à l’intérieur du véhicule. Placez les occupants à l’abri derrière le rail de sécurité (même s’il fait froid, s’il pleut ou s’il fait nuit !) et faites-les enfiler leur gilet fluo.
  • En cas d’urgence : utilisez si possible les bornes de sécurité pour prévenir les secours, car celles-ci sont reliées à une centrale de secours qui vous localisera immédiatement. A défaut de borne téléphonique, composez le numéro d’urgence (112).
  • Une voiture immobilisée sur la bande d’arrêt d’urgence ne peut y rester qu’un temps limité (max. 24h).
  • Lorsque vous reprenez la route,veillez à avoir une vitesse suffisante avant de vous réinsérer dans le trafic, indiquez clairement votre intention (clignoteurs) et ne réinsérez-vous que si le trafic le permet en toute sécurité.

Lisez ausi : FAST: lors d’une panne sur une autoroute en Flandre“ 

mobilité

Print Friendly

0 Commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>