Avion et grossesse: risques et conseils

By Europ Assistance le 21/04/2014 in Air, Europe, Grossesse, Santé
0
122

Avion et grossesse font-ils bon ménage ? Quelle est la meilleure période pour envisager un voyage en avion ? Voici nos meilleurs conseils pour l’avion.

Quels risques pour la femme enceinte?

À priori, un voyage en avion n’a pas d’effets négatifs sur la santé du fœtus et n’implique pas le risque de provoquer un accouchement prématuré.

Toutefois, si vous présentez des complications liées à votre grossesse, il est préférable d’éviter de voyager à haute altitude. Sachez aussi que les avions de petite taille ont une pressurisation plus faible que les avions de gros calibre. Le corps doit donc y faire plus d’effort pour s’oxygéner.

Si vous présentez des problèmes de santé (p.ex. hypertension, diabète,…), si souffrez de complications médicales durant votre grossesse ou si vous avez déjà accouché prématurément, il est conseillé de demander l’avis de votre médecin avant de prendre l’avion.

Les portiques de sécurité ou les scanners corporels utilisés dans les aéroports ne sont pas dangereux pour le fœtus. Ceux-ci ne fonctionnent pas en émettant des rayons X, mais émettent un champ magnétique inoffensif à basse fréquence.

Avion et grossesse: la meilleure période

Les femmes enceintes peuvent voyager sans trop de risques jusqu’à la 36ème semaine de leur grossesse.

  • Si vous voyagez en avion pendant le premier trimestre de la grossesse, vous risquez d’accentuer les incommodités typiques des premiers mois, comme les nausées et la fatigue.
  • Le deuxième trimestre de la grossesse est considéré comme la meilleure période pour voyager en avion.
  • À partir de la 28ème semaine de grossesse, certains facteurs (comme la position assise et l’effet de la pressurisation sur le corps de la maman) peuvent rendre le voyage fort inconfortable. Mieux vaut donc demander une autorisation écrite à votre médecin, dans laquelle est mentionné que vous avez subi un examen médical, la date présumée de votre accouchement et la déclaration que vous ne présentez pas de risque d’accouchement pendant le vol.

La probabilité d’un accouchement étant plus important au-delà de la 36ème semaine de grossesse, il est fortement déconseillé de voyager en avion à partir de cette période.

Quelques conseils supplémentaires

  • Renseignez-vous auprès de votre compagnie aérienne afin de vérifier si vous ne risquez pas d’être refusée à l’embarquement, tant à la date de l’aller qu’à celle du retour. La plupart des compagnies refusent l’embarquement à partir de la 34ème, 35ème ou 36ème semaine.
  • Pendant le vol, favorisez la circulation du sang en vous déplaçant de temps en temps dans le couloir et en vous étirant. Pour plus de confort, choisissez des places le long du couloir.
  • Évitez de garder une position assise pendant une longue période, car cela peut faire gonfler vos pieds et vos chevilles. Vous déchausser pendant le vol peut vous soulager. Attention cependant aux chaussures fermées que vous aurez plus de mal à rechausser à l’arrivée si vos pieds sont gonflés. Favorisez des chaussures légères qui s’adaptent à vos pieds.
  • Le vol peut également augmenter le risque de thrombose et de varices. L’utilisation de bas de contention vous aidera à vous protéger.
  • Si vous êtes sujette à des nausées, emportez dans votre bagage à main des médicaments pour combattre les nausées et problèmes digestifs. Prévoyez aussi un petit en-cas.
  • Informez-vous avant le départ (et à l’arrivée) sur les infrastructures médicales présentes dans votre lieu de destination.

Découvrez notre dossier “Voyage et grossesse”

Regardez aussi notre film reprenant nos conseils lorsqu’on voyage enceinte:

voyage

 

Print Friendly

0 Commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>