Un accident de voiture : comment réagir ?

By Xavier Van Caneghem le 17/10/2014 in Mobilité
0
45

Etre victime ou témoin d’un accident de la route: cela peut nous arriver à tous, lors de n’importe quel déplacement.
Que faire en cas d’accident ? Et s’il y a des blessés ou si on est témoin ?

Quelques règles de base

  • Quelle que soit la situation, essayez de garder votre sang froid. Un accident est une situation traumatisante ou stressante pour chacune des parties, que vous soyez dans votre droit ou non. Il en est de même pour les témoins. Essayez le plus possible d’objectiver et de relativiser la situation.
  • Pensez à votre sécurité, à celle des victimes et à celle des témoins ou des personnes présentes sur place. Un accident donne souvent lieu à un ou à plusieurs autres accidents, principalement lorsqu’il y a eu un manque de prévoyance en terme de sécurité.
  • Evaluez la situation :
    - Y a-t-il des victimes ? Combien sont-elles, quel âge ont-elles ? Quelle est la gravité des blessures ?
    - N’y a-t-il que des dégâts matériels ?
    - Y a-t-il un risque pour la sécurité (p.ex. risque d’incendie ou d’explosion) ?
  • S’il y a des blessés : prévenez ou faites prévenir de suite les urgences et la police (n°112)

3 situations dans lesquelles vous pourriez vous trouver

Situation 1
Vous êtes victime d’un accident de la route, il n’
y a pas de blessés, mais uniquement des dégâts matériels

  • Enfilez votre veste fluo et veillez à ce que les autres passagers en fasse de même.
  • Mettez les autres passagers à un endroit sécurisé (sur autoroute, derrière le parapet).
  • Veillez à ce que l’endroit de l’accident soit bien visible (clignotants, triangle de sécurité à 50m).
  • Déplacez ou faites déplacer les voitures afin de libérer la chaussée, mais indiquez leur position sur la route à la craie, ainsi que les traces de freinage et les débris.
  • Rassemblez les témoins. Demandez-leur de vous donner leurs coordonnées, et demandez-leur qui veut éventuellement témoigner.
  • Complétez votre Constat Européen d’Accident. Si les deux parties n’arrivent pas à se mettre d’accord, faites intervenir la police. Appelez la police si vous constatez que la partie adverse est sous l’influence de l’alcool, de drogue ou si ses documents de voiture ne sont pas en ordre .
  • Faites si possible des photos, que vous pourrez joindre à votre déclaration.
  • Après avoir rempli et signé les constats, prévenez votre compagnie d’assistance si votre véhicule est immobilisé, et demandez-lui de venir vous dépanner.
  • Transmettez le constat d’accident le plus rapidement possible à votre assureur.

Situation 2
Vous êtes victime d’un accident et il y a des blessés

  • Dans ce cas, il est indispensable de penser d’abord aux secours du/des blessé(s), et donc d’appeler le 112. Précisez exactement le lieu de l’accident, le type d’urgence (ou de blessures), le nombre de personnes blessées ou en danger.
  • En cas de dommages corporels, la police doit venir sur les lieux pour faire un constat.
  • Ensuite, suivez les recommandations reprises au point 1, mais ne déplacez pas vous-même les véhicules. Ceci ne pourra se faire qu’après l’évacuation des victimes et le constat de la police.

L’aide aux blessés
  • rassurez le(s) blessé(s) en leur disant que les secours sont prévenus;
  • s’il s’agit de blessures légères et que la victime peut se déplacer : mettez-la à l’abri;
  • s’il s’agit de blessures graves : ne déplacez jamais le blessé, sauf s’il y a un danger imminent d’incendie, d’explosion, d’effondrement ou autre;
  • si la personne est consciente, rassurez-la, parlez-lui, posez-lui des questions afin qu’elle garde connaissance. Veillez à ce qu’elle puisse respirer librement et apportez-lui le cas échéant une couverture afin qu’elle ne se refroidisse pas.
  • si vous ou d’autres témoins ont suivi une formation de secouriste, ceux-ci pourront dispenser éventuellement les premiers soins.
    Note : ne retirez jamais le casque d’un motard blessé !

 

Situation 3
Vous êtes témoin d’un accident

  • Pensez d’abord à votre sécurité avant de vous diriger vers l’endroit de l’accident (garez votre véhicule sur le bord de la chaussée et mettez les clignotants, enfilez votre veste fluo, ne vous déplacez sur la chaussée qu’après être sûr qu’aucun véhicule ne peut vous percuter, …).
  • Faites une évaluation de la situation comme décrit ci-dessus en introduction.
  • Assurez-vous que quelqu’un prévienne les secours s’il y a des blessés. Voyez la procédure d’aide aux blessés reprise ci-dessus.
  • Etablissez si possible un périmètre de sécurité autour du lieu de l’accident.
  • Invitez les autres témoins à vous aider afin de prévenir, de ralentir ou d’arrêter le trafic aux alentours de l’accident.
  • Lors du constat : si vous avez vu le déroulement de l’accident, présentez-vous spontanément aux parties impliquées comme témoin de l’accident.
Important à savoir 
Code de la route : Toute personne impliquée dans un accident doit rester sur les lieux afin de pouvoir dresser un constat.
Code pénal : Toute personne a l’obligation de porter secours à autrui en cas de situation de danger ou de péril.


Dernier conseil :
veillez à toujours disposer d’un formulaire vierge de Constat Européen d’Accident, ainsi qu’un bic qui écrit et une petite quantité de craie !

mobilité

Print Friendly

0 Commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>